38

Moi qui ai tendance à me croire plutôt zen et optimiste, je me découvre un côté très flippée-j’envisage-le-pire depuis que je suis enceinte. Du coup j’étais évidemment persuadée que quelque chose allait foirer à l’échographie des 12 semaines, puis que j’allais faire une fausse couche tardive ou autre truc bien glauque, puis que j’allais accoucher d’un grand préma qui passerait un mois en couveuse.

Alors quand j’ai commencé à avoir des contractions à 5 mois de grossesse et qu’on m’a mise en arrêt de travail, je me sentais bien partie pour ce fameux accouchement prématuré. Donc ma valise pour la maternité était prête très en avance, j’ai fini mon shopping de vêtements de bébé pendant les soldes de janvier en angoissant parce qu’il me manquait un body en taille naissance et que ça n’allait jamais suffire (et que du coup on allait passer notre temps à faire des lessives et notre vie allait être foutue, évidemment) et depuis… bah j’attends.

La chambre est prête...

La chambre est prête…

J’attends en me disant tous les jours depuis 5 semaines que ça pourrait arriver n’importe quand. Je m’endors avec des contractions, pensant que, peut-être, elles vont devenir plus fortes dans la nuit… et je me réveille à 9h le matin, visiblement pas trop sur le point d’accoucher.

A force d’attendre… nous voilà à la 38ème semaine, 11 jours du terme, date à laquelle bon nombre de femmes qui ont eu zéro problème et contraction pendant leur grossesse ont déjà mis au monde la petite chose braillarde. Mais pas moi. Naine Première est loin d’être une prématurée, c’est plutôt probablement un bon gros bébé de 50 cm et 3,2 kilos, que je trimballe gaiement dans mon ventre (et dont la tête rebondit sur ma vessie à chaque pas). 

J’ai attendu avec impatience, en me disant que maintenant, l’enfant et moi-même faisions juste du gras et qu’elle pourrait aussi bien faire ça dehors pendant que je me reconstruisais un périnée et commençais à me débarrasser de mes 17 kilos (tout dans le ventre, évidemment).

Puis j’ai décidé de changer de perspective.

Je me suis dit que vu comme c’était lancé, cette affaire, il valait mieux me sortir de la tête cette idée selon laquelle je pourrais accoucher « n’importe quand » et de partir du principe que l’enfant naîtrait (au plus tôt) le 13 avril, comme c’est écrit sur mon dossier de maternité. Et je profite. 

On pourrait se dire qu’à part être un veau marin échoué sur un bout de canapé, et qu’il n’y a pas grand chose dont il faudrait profiter. Alors qu’en fait SI :

– La nuit, on dort. Même réveillée toutes les heures par une contraction un peu désagréable ou une vessie au bord de l’explosion, je dors 6 à 7h par nuit. D’après mes copines qui ont des mini-bébés à la maison, c’est BEAUCOUP.

– La journée, on loose. Etendre une lessive ou vider le lave-vaisselle sont les plus grosses contraintes de mes journées, et encore, c’est pas tous les jours.

– Ton mec est quand même normalement assez sympa à ce stade de la grossesse, sûrement parce que tu lui fais un peu de peine quand tu luttes pour te retourner dans ton lit ou retirer ta chaussette. Et comme il est encore reposé, frais et dispo (ce qui ne va plus durer longtemps), il est prêt à faire un effort pour te simplifier la vie.

– Tout le monde te demande des nouvelles. Tous les jours. Voire plusieurs fois par jour. De peur que tu démoules discrètement dans ton coin, sans les prévenir, tes proches t’appellent trèèèès régulièrement et s’enquièrent l’air de rien de ton état. Ce qui est quand même sympa.

– Quand l’enfant ne dort pas, elle se contente de mettre des petits coups de pied dans tes côtes. C’est relativement cool par rapport à un défonçage de tympans en bonne et due forme.

– Quand tu as envie d’une sieste (soit 3 fois par jour), tu fais une sieste. Aussi simple que ça.

– Tu as  le droit de faire du yoga prénatal. Même si tu as un peu perdu en aisance de mouvements, il faut le reconnaître.

– Tu peux encore te lâcher un peu sur les gâteaux et autres cochonneries. C’est fatal, certes, mais la phase où tu te dis que maintenant il faut commencer à perdre du poids n’a pas commencé et puis bon, 500g de plus ou de moins…

– Tu peux finir ton tricot / la saison 5 de The Good Wife (par contre pour la saison 4 de GoT c’est râpé) / ton roman que tu ne finiras jamais sinon.

– Les gens ne te laissent toujours pas la place dans le métro, mais bon ça on s’y fait. De toute façon c’est plus trop le moment de prendre le métro, hein.

avril 2, 2014

Étiquettes :
  • Mdr, ben oui profites ‘. Moi le dernier mois j’avais l’impression que j’allais jamais accoucher tellement je me sentais en forme ! Alors le jour ou j’ai perdu les eaux, une semaine piloute avant terme, je me suis trouvée toute con, ah ben si finalement,je vais accoucher …. Mdr !
    Lézarde, trainouille, c’est ça qui est le meilleur et qui te manquera le plus « après » lol

  • ça me rappelle des souvenirs tout ça… ma puce est arrivée à 42 SA, j’en pouvais plus mais alors plus du tout : je ne voulais qu’une chose qu’elle arrive ! ^^
    Bon courage pour ces derniers jours, tu vas vivre une magnifique rencontre et sans aucun doute un des plus beaux jours de ta vie <3

  • Bon, en tout cas la chambre a l’air d’être une réussite, je suis fan des koalas dormeurs (nous, avec un papa fan d’éléphants depuis sa plus tendre enfance, je sens qu’on est bien partis pour avoir une déco à thème!), c’est tout cosy, elle devrait y passer de douces nuits!
    La future chambre est ici toujours au point mort, encombrée par un vélo juché sur son home trainer, des tankervilles (il faut qu’on investisse dans un sèche-linge, plus le choix, snif), des piles de fringue triées à donner, et avec un papier peint qui se décolle par endroit, et pas l’ombre d’un meuble bébé acheté, ni même choisi, j’ai un peu honte!
    Pour te remonter le moral, j’ai plusieurs collègues qui me soutiennent que plus le bébé prend son temps pour naître, plus tôt il dormira comme un loir. Je ne vois pas trop le rapport, mais a priori l’expérience le prouve, donc …Bon courage en tout cas pour ces derniers jours d’attente!

    • Je crois que le rapport, c’est principalement une question de poids non ? Plus le bébé est gros, moins il aurait besoin de manger souvent ? Quelque chose du genre.
      T’inquiète pour la chambre, de toute façon au début, l’enfant va sûrement passer plus de temps dans votre chambre que dans la sienne. Nous on ne sert de sa chambre que pour la changer, à ce stade. 🙂

  • Salut Smooth,
    J’ai bien pensé à toi dimanche dernier, et j’imagine qu’aujourd’hui l’affaire est dans le sac, euh je veux dire, tu as enfanté.
    Je te souhaite un retour rapide de zen et d’optimisme et fort égoïstement j’espère te relire un jour sur tous les sujets majeurs (pousser la poussette yoyo à Paris en 2014, l’acné et l’allaitement mythes et réalités, se nourrir quand on nourrit, où sont passés les 17kg – entre autres). Bises! 🙂

    • Hihihi ! L’enfant est née le 8 avril finalement, elle a déjà 17 jours. 😀
      J’ai bien hâte de me remettre à bloguer aussi, elle commence doucement à dormir sur des plages de 3h complètes et les visites d’amis et de famille s’espacent, donc peut-être que je vais bientôt avoir le temps d’écrire entre deux tétées… 😉
      Et toi, tout va bien ?

  • Toutes mes félicitations, j’espère que l’accouchement s’est bien déroulé et que tu as bien vécu ce premier mois, que vous avez réussi à trouver votre rythme (bon, si j’en crois ma famille, c’est le rythme de l’enfant auquel on s’adapte, mais quoiqu il en soit, j’espère que vous avez pu vous faire à ce rythme). Tous mes voeux de bonheur alors!!!

    • Merci beaucoup !!!
      Les premières semaines étaient… intenses. En bien. Et parfois en horriblement fatiguant / stressant, etc. Là on rentre dans un petit rythme. Toujours intense. Toujours fatiguant. Mais de plus en plus génial.
      Et toi où en es-tu ???

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *